• poussincommunication

PORTRAIT : ARIANE, CHARGÉE DE COM’ CHEZ POUSSIN

La communication, nous en avons besoin tous les jours dans notre vie personnelle mais aussi dans notre vie professionnelle. Elle permet des échanges et des interactions justes et compréhensibles auprès de ses collègues, des clients et prospects. Bien s’exprimer est un véritable atout mais pas le seul à développer pour être un bon communicant. De par la multiplicité des canaux de communication, et les nouvelles tendances dans le monde du travail, ses transformations et ses évolutions, quelles sont les qualités à déployer pour devenir un communicant hors-pair ? 

Ariane est chargée de projet chez Poussin Communication. Elle est en relation avec les clients chaque jour et suit leurs projets de A à Z. Elle est donc la mieux placée pour nous parler des qualités indispensables pour être un bon communicant. Voici ses réponses.

  1. Tout d’abord, pourrais-tu définir en quelques mots ton poste de chargée de projet chez Poussin Communication. En quoi consiste-t-il ?

“Mon poste consiste à coordonner les équipes de l’agence, de la partie créative et de communication. J’assure un bon suivi des projets : de la phase de démarrage (brief de début de mission) en passant par la phase de production (production de contenu, d’idées, de stratégies) jusqu’à la livraison du projet (présentation au client). 

Je suis l’interlocutrice directe des clients pour répondre à leurs demandes, leurs besoins, ou leurs questionnements. Le lien avec les clients est fort puisque je dois les rassurer et les conseiller sur l’ensemble des phases du projet. Il est donc nécessaire de comprendre les besoins du client et de bien les traduire aux équipes : je suis une sorte de traductrice entre la demande du client et l’organisation en interne.

Un chargé de projet, c’est un chef d’orchestre, du côté interne comme du côté externe. Il faut respecter les timings et les budgets, savoir être force de proposition pour débloquer des situations, faire avancer le projet et coordonner tous les aspects commerciaux et administratifs.”

  1. Pour les non-initiés au domaine, explique-nous ce qu’est la communication (ce qu’elle comporte et ce qu’elle implique) : 

“La communication pour une entreprise est essentielle : c’est toute l’image renvoyée à ses cibles. C’est le travail qu’on fait en communication qui permet d’appuyer sa légitimité et son expertise. Cela permet d’attirer de nouveaux publics, de les séduire pour les transformer en clients.

Elle permet d’avoir une identité de marque forte qui comporte le nom, l’univers visuel, le look et le positionnement. C’est ce que j’appelle l’ADN de marque : ce qu’on raconte, les messages qu’on renvoi, le discours de la marque… C’est cet ADN qui va permettre d’appuyer les valeurs essentielles de l’entreprise.

De cet ADN de marque découle des actions de communication qui peuvent être sur le web et sur le hors-web et peuvent prendre différentes formes. Sur le web, cela va être par exemple la prise de parole sur les réseaux sociaux, envoyer des mailings, partager des vidéos, rédiger des articles de blog. Sur le hors-web, c’est organiser des évènements, interpeller la presse ou concevoir encore des supports print (plaquettes ou flyers).

Pour résumer, les actions doivent être harmonieuses et on doit toujours percevoir cette identité de marque, quelles que soient les actions de communication.”

  1. Selon toi, pourquoi être à l’écoute permet d’être un communicant efficace ?

“Écouter, c’est essentiel. Il faut savoir écouter le client pour prendre note de ses envies, de ses besoins et de ses inspirations, et récupérer ainsi des informations précieuses. Écouter permet de cerner le client et de débloquer des situations. Souvent, quand on cherche une info pour résoudre un problème, la réponse est dans ce que la personne exprime. Écouter, c’est aussi être dans l’échange et l’humain ! Etre attentif et entretenir une relation vraiment bienveillante avec le client.

D’autre part, avec les équipes en interne, il faut savoir écouter ses collaborateurs pour partager des idées et ainsi avoir plusieurs regards qui vont tous se nourrir. La collaboration c’est ce qui apporte le plus de réussite. Écouter le point de vue des autres mais aussi les contraintes des équipes, pour tenir compte des expertises de chacun et savoir ce qui est réalisable et ce qui ne l’est pas.” 

  1. Chez Poussin, nous sommes une entreprise où l’humain prévaut. Est-ce qu’être humain (convivial, empathique, ouvert d’esprit) aide dans sa communication professionnelle ? Pourquoi ?

“Oui, ça aide évidemment parce que nos missions reposent sur des relations humaines : on est dans l’échange, on travaille avec des équipes et c’est primordial d’être authentique, d’avoir des échanges sincères. Particulièrement dans le monde de la communication, où il faut savoir s’ouvrir aux tendances et aux nouveautés, à tout ce qu’il se passe autour de nous : cela permet d’être plus créatif ! Quand la créativité est authentique, c’est là qu’elle est la plus pertinente.

Être humain permet aussi d’avoir des liens durables avec ses équipes et ses collaborateurs, et donc de les fidéliser : on a plus envie de travailler sur le long terme avec quelqu’un qui est sympathique, honnête et avec qui on s’entend bien.” 

  1. La communication, ce n’est pas seulement les mots et le message. Quels sont les signaux non-verbaux auxquels il faut faire attention lorsqu’on communique ?

“Globalement quand on arrive à transmettre une émotion, on a réussi sa communication. Par exemple, le fait de sourire quand on parle donne une tonalité qui est plus chaleureuse et sympathique.

Pour moi, il y a des erreurs à ne pas commettre dans la communication non-verbale : détourner le regard ou faire autre chose quand quelqu’un parle. Il est nécessaire de prêter attention à son interlocuteur pour avoir un échange plus constructif. Aussi, il faut être clair pour éviter les quiproquos ou les incompréhensions. La posture, bien sûr, est aussi importante et va refléter un état d’esprit.”

  1. Pour conclure, quelles sont selon toi les cinq qualités essentielles pour être un bon communicant ?

  2. L’organisation pour le suivi des clients, les briefs et les debriefs avec les équipes, savoir gérer son planning. 

  3. Etre à l’écoute

  4. La polyvalence, être capable de passer d’un sujet à un autre, d’un client à un autre, d’une thématique à une autre.

  5. La créativité, qui peut s’exprimer de différentes façons, le tout est de savoir trouver la bonne réponse, la bonne idée ou le concept qui fera la différence. 

  6. La ténacité, être prêt à endosser ce rôle, à savoir dire non, à faire des choix. Cette orchestration passe par le fait de trancher, et de mener un projet jusqu’au bout. Il faut savoir être autonome et se faire confiance pour faire l’arbitrage ! 

#communication #agencedecommunication #projets #imagedemarque #positionnement #conseilenimage #chargédeprojet